Stative verbs and French Verb-Noun compounds: a discreet preference

Florence Villoing

Télécharger / Download

Abstract

This paper deals with French nominal Verb-Noun compounds formed on stative verb bases. We assume that word-formation schemas have access to the aspectual and argumental properties of the base verbs and impose fine-grained restrictions on their input. Contrary to what is usually claimed, the study argues that Verb-Noun compounding in French (and probably in other Romance languages) is compatible not only with dynamic verbs but also with stative ones that construct Verb-Noun compounds of high-frequency. These stative verbs are ambiguous between two readings, and verbs can have either a stative or a dynamic structure. Verb-Noun compounding generally prefers the stative verb that systematically corresponds to the class of “pure” stative (that is to say, Kimian-states). The study establishes a link between the aspectual values of the base-verb and the interpretation of VN compounds: VNs on stative base-verbs never form Agent and Instrument nominals but only Experiencer, Means or Location nominals. The inverse prediction also holds: VNs based on the dynamic agentive construction of ambiguous verbs can be interpreted as Agent or Instrument nominals but not as Experiencer or Means nominals.

Keywords: word formation, Verb-Noun compounds, Aspectual classes, stative verbs, argumental structure.

___________________________________________________________________________________________________

 

Résumé

Cet article étudie les noms composés Verbe-Nom du français construits sur des verbes statifs. Il s’inscrit dans l’hypothèse que les schémas morphologiques sont sensibles aux propriétés aspectuelles et argumentales des verbes de base et leur imposent des restrictions sélectionnelles. L’étude montre, que contrairement à ce qui a souvent été soutenu, la composition Verbe-Nom du français (et certainement d’autres langues romanes) ne sélectionne pas uniquement des verbes dynamiques, mais aussi des verbes statifs qui construisent des composés Verbe-Nom parmi les plus fréquents. Ces verbes statifs présentent la particularité d’être ambigus entre deux lectures qui correspondent soit à une structure stative du verbe soit à une structure dynamique. La structure stative est préférentiellement sélectionnée par la composition Verbe-Nom et correspond en outre systématiquement à une valeur purement stative du verbe (c’est-à-dire à un Kimian-State). Les propriétés aspectuelles et argumentales du verbe ont, en outre, une incidence directe sur l’interprétation du composé Verbe-Nom et permettent de prédire qu’un composé formé sur un verbe statif pourra s’interpréter comme un expérienceur, un moyen ou un lieu mais jamais comme un agent ou un instrument. À l’inverse, un composé formé sur une construction agentive ne permettra pas d’interprétation expérienceur ou moyen.

Mots-clefs : formation des mots, composés Verbe-Nom, aspect lexical, verbes statifs, structure argumentale.