La prévérbation en en- en ancien français : un cas de préfixation aspectuelle ?

Adeline Patard & Walter De Mulder
Classé dans : Numéro 22 — 2015

Télécharger / Download

Résumé : il est généralement admis que l’ancien français disposait d’un sys-tème de préverbes servant à exprimer des distinctions aspectuelles. Dans cette contribution, nous étudions deux préverbes homonymes : (i) en- provenant de la préposition in, et (ii) en- issu de l’adverbe anaphorique latin inde. L’analyse de dictionnaires et d’un corpus diachronique révèle d’abord que ces deux préverbes déclinent en français médiéval. Nous montrons ensuite que les préverbes en- ne permettent pas de construire un système aspectuel transparent, no-tamment du fait de la polysémie des bases verbales et des verbes préverbés et de la variabilité des interprétations aspectuelles que cette polysémie engendre. Par ailleurs, le déclin observé des préverbes aspectuels en- peut aussi être vu en continuité avec une évolution déjà entamée en latin tardif (cf. Haverling (2000, 2008, 2010)), où le changement sémantique subi par l’imparfait et le parfait a annulé les oppositions aspectuelles existant entre certains verbes non pré-verbés et les verbes correspondants avec préverbes. Dans la dernière partie, nous nous intéressons à l’interaction complexe entre l’aspect lexical et l’aspect grammatical et à l’influence qu’exercent ces deux types d’aspect sur l’emploi des temps.


Abstract :En-preverbs in Old French: a case of aspectual prefixation?
 It is well known that Old French developed a system of preverbs expressing aspectual distinctions. In this paper, we concentrate on two homonymic preverbs: (i) en- which originates from the Latin preposition in and (ii) en- originating from the anaphoric adverb inde. The analysis of a set of dictionaries and a diachronic corpus reveals that these two preverbs are declining in medieval French. This can be explained by the fact that the en-preverbs do not allow the construction of a transparent aspectual system, because the pre-fixed verbs and the verbal bases are polysemous and because this polysemy gives rise to variable aspectual interpretations. However, the decline of the aspectual system in Middle French can also be seen in continuity with an evolution that already started in Late Lat-in (Haverling (2000, 2008, 2010)), where semantic changes affect-ing the imperfect and the perfect have neutralized the aspectual op-position between certain bare verbs and their corresponding prefixed forms. In the last part of the paper, we look into the complex inter-action between verbal and grammatical aspect and its influence on the use of tenses.