Le verbe raconter

Denada Juka

Télécharger / Download

Abstract

This article starts from the hypothesis that the French verb raconter (to tell) has but one meaning, i.e. “to narrate”, according to Le Brio. Initially, this apparent monosemy did not seem to be very questionable. However, Dubois and Dubois-Charlier’s 1997 etymology and classification of French verbs partially contests this first intuition. The dictionary of Dubois & Dubois-Charlier (1997), in particular, establishes three subclasses for the verb’s meanings: Tell 01: ‘describe a scene’; Tell 02: ‘tell, tell a story’; Tell 03: ‘tell lies’.

To verify these meanings, we thoroughly mined a corpus composed of three contemporary works: two novels and a written testimony. We analyze the noun objects of the verb and specify the nature of what is "narrated". We thus show that three meanings of the word story – i.e. story, scene, and lies – underlie the use of the verb, and bear out the classification chosen in Dubois & Dubois-Charlier’s 1997 Dictionary. Next, we seek to describe what raconter as a speech verb selects as completive content in the verb phrase (VP). More specifically, in indirect speech constructs (say that-VP), does raconter develop predicates corresponding to the indicated nominal subclasses when it governs "reported" speech?

In conclusion, we present the main uses of raconter (to tell) in the form of a diagram that "maps" the constructions and traces the main lines of development and productivity, according to the meaning that Legallois gives these notions. The frame of reference then widens to that of Construction Grammars that are likely to accommodate phraseological phenomena (Legallois, 2014).

Keywords: speech verbs, raconter ‘to tell’, polysemy, monosemy, syntax / semantic interface, constructions

______________________________________________________________________________________

Résumé

Nous partons de l’hypothèse que le verbe raconter a une signification singulière (« exposer par un récit », d’après Le Brio) dont la monosémie a priori ne parait pas très discutable. Pourtant l’étymologie et le classement des Verbes Français de Dubois & Dubois-Charlier (1997) contestent partiellement cette première intuition. Le dictionnaire de Dubois & Dubois-Charlier (1997) procède à un dégroupement des entrées du verbe en trois sous-classes valant pour trois acceptions. Ce sont respectivement : Raconter 01 : décrire une scène ; Raconter 02 : raconter, relater une histoire ; Raconter 03 : dire des mensonges.

Pour vérifier ces acceptions, nous avons exploré manuellement trois ouvrages contemporains, deux romans et un témoignage documentaire. Nous y analysons les objets nominaux du verbe et spécifions la nature du dit « raconté ». Nous montrons ainsi que les trois valeurs d’histoire, « histoire », « scène » et « mensonges » orientent l’usage du verbe et confirment le classement de raconter dans le dictionnaire de Dubois & Dubois-Charlier (1997). Ensuite, nous cherchons à décrire ce que raconter comme verbe de parole sélectionne comme contenu complétif sous P, dans les constructions de discours indirect (raconter qu-P), raconter quand il régit une parole narrative « rapportée » développe-t-il des prédications conformes aux sous-classes nominales indiquées ?

Enfin, pour conclure cette étude, nous présentons les principaux emplois de raconter sous la forme d’un schéma qui en « cartographie » les constructions et en retrace les grandes lignes d’élaboration et de productivité, au sens que Legallois confère à ces notions. Le cadre de référence s’élargit alors à celui des grammaires de construction susceptibles d’accueillir les phénomènes phraséologiques (Legallois, 2014).

Mots-clefs : Verbes de parole, raconter, polysémie, monosémie, interface syntaxe / sémantique, constructions