Lexical and morpho-syntactic modification of student requests: An empirical contribution to the study of (im)politeness in French e-mail speech acts

Nicolas Ruytenbeek

Télécharger / Download

Abstract

Despite considerable attention to the politeness of French requests, to date, no study has been devoted to the lexical variation within one and the same politeness strategy. In an attempt to overcome this shortcoming, this paper addresses lexical and morphosyntactic modification in university students’ requests to lecturers. On the basis of a corpus of 150 French students’ request e-mails, it is observed, on the one hand, that a large majority of requests include lexical items that mitigate the face-threat entailed by the request speech act. This is somewhat surprising, as the context in which these requests are grounded entails a weak degree of threat to the negative face of the recipient lecturer. On the other hand, unlike the politeness marker please, the terms of address that characterize formal communication are not systematically present. The results of this corpus analysis demonstrate that, even though a limited number of request strategies are used by students, the wording of their e-mails contains some degree of lexical variation in their choice of verbs and their use of lexical items to modify their requests. I also propose a naturalistic method consisting in eliciting e-mail speech acts, which avoids the downsides of semi-controlled production tasks.

Keywords: Politeness, e-mails, requests, lexical modification, mitigation

__________________________________________________________________________________

Résumé

Malgré un certain nombre d’études consacrées à la politesse dans les requêtes en français, on note l’absence, à l’heure actuelle, de travaux portant sur la variation lexicale au sein d’une seule et même stratégie de politesse. Afin de pallier cette lacune, j’aborde, dans cet article, l’utilisation de mitigation lexicale et morphosyntaxique dans les requêtes électroniques que les étudiants à l’université adressent à leurs enseignants. En analysant un corpus de 150 requêtes électroniques formulées par des étudiants francophones en réponse à une invitation de leur enseignant, je dénombre, d’une part, un usage très fréquent d’items lexicaux permettant d’atténuer la menace qu’une requête représente pour la face négative du destinataire. Ce résultat est surprenant, dans la mesure où le contexte dans lequel ces requêtes sont produites induit une très faible menace pour la face négative de l’enseignant. D’autre part, contrairement aux expressions de politesse courantes telles que s’il vous plait, les formules d’adresse typiques de la communication formelle ne figurent pas systématiquement dans ces requêtes. Les résultats de mon analyse indiquent que, malgré la faible diversité de leurs stratégies de politesse, les étudiants varient la formulation de leurs requêtes électroniques au moyen d’items lexicaux et par leur choix de verbes. En plus de cette contribution empirique, je propose une méthode d’élicitation de courriels authentiques qui permet de collecter des actes de langage en évitant le côté artificiel des tâches de production.

Mots-clés: Politesse, courriels, requêtes indirectes, modification lexicale, mitigation