Phrasèmes pragmatiques en contextes énonciatifs fictionnels : l’exemple des motifs textuels argumentatifs et cohésifs dans le corpus cicéronien

Dominique Longrée

Télécharger / Download

Abstract

The Ciceronian texts belong to three different literary genres: speeches, dialogues and correspondence. Nevertheless, these texts present enunciation situations that are not totally distinct: they all correspond to oral productions, whether this orality is totally fictitious for the dialogues and the letters, or partially so for the speeches. The present study aims at studying, through the whole corpus, the use of some “pragmatic phrasemes” defined as “textual motifs” with a structuring or characterizing function. The objective is to determine to what extent the use of these “motifs” or their variants is conditioned by the genre of the texts or reflects the real or fictional character of the enunciation situation. After having specified the notion of “textual motifs” and indicated the means of analysis we used, the research will focus on phrasemes recognized by the philological tradition either as liaison formulas or as argumentation devices. Particular interest will be given to cases where a “motif” or one of its variants, while characteristic of a literary genre, is used occasionally in a text belonging to another genre.

Keywords: textual motifs, literary genres, orality, cohesion.

__________________________________________________

Résumé

Les textes qui composent le corpus cicéronien relèvent de trois genres littéraires différents : discours, traités et correspondance. Ces textes présentent néanmoins des situations d’énonciation qui ne sont pas totalement distinctes : ils correspondent tous à des productions orales, que cette oralité soit totalement fictive pour les dialogues et les lettres, ou qu’elle le soit partiellement pour les discours. La présente étude examine au travers de l’ensemble de ce corpus l’emploi de quelques « phrasèmes pragmatiques », définis comme des « motifs textuels » à fonction structurante ou caractérisante. L’objectif est de déterminer dans quelle mesure l’emploi de ces « motifs » et de leurs diverses variantes est conditionné par le genre des textes ou si elle reflète le caractère soit réel soit fictionnel de la situation d’énonciation. Après avoir reprécisé la notion de « motifs textuels » et indiqué les moyens d’analyse utilisés, la recherche se focalisera sur des phrasèmes reconnus par la tradition philologique comme formules soit de liaison, soit d’argumentation. Un intérêt tout particulier sera porté aux cas où un « motif » ou une de ses variantes, tout en étant caractéristique d’un genre littéraire, est utilisé ponctuellement dans un texte relevant d’un autre genre.

Mots-clefs : motifs textuels, genres littéraires, oralité, cohésion